ALEX BERDAL – Ouverture

ALEX BERDAL

Ouverture

 

1980

Bronze à patine verte

Signé et numéroté 6/8

Cachet de la Fonderie de la Plaine

 

Hauteur : 26 cm

Largeur : 36 cm

 

 

DEMANDE D’INFORMATIONS

 

Retour aux contemporains

Catégorie :

Description

Alex Berdal est né à Perpignan le 9 juin 1945.

Il a fait ses études à l’Ecole des Beaux Arts de Paris.

 

Prix de Rome 1968

1969 Grand Prix International du Prince Rainier III de Monaco

1971 Pensionnaire de la Casa Velasquez

1971Grand Prix de Jeune du Salon d’Automne

1974 Exposition à l’Orangerie du Sénat

1975 Exposition à Saint Petersbourg et à Moscou avec le Salon des Artistes Français

1978 Médaille d’Or  Salon des Artistes Français

1979 Prix Taylor Salon d’Automne

1980 Prix Antral, Prix du Club des Amis de l’Europe et des Arts

1982 Second Prix des Yvelines

1983 Orchidée d’or

1984 Grand Prix René Béjà de la Fondation Taylor

 

Sociétaire des Salons d’Automne, Salon des Artistes Français, peintre Témoins de leur Temps.

 

Œuvres dans les collections :

du Musée de la Ville de Paris

du Prince Rainier III de Monaco

du Musée d’Art Moderne de Téhéran

du Musée de Fontainebleau.

 

Alex Berdal est un artiste divers, surprenant par la variété de ses recherches. Il aime les formes pleines, les volumes adoucis par les courbes.

Sa sculpture appelle la caresse et la possession : femmes lovées sur elles-mêmes, genou contre menton, nostalgiques de la plénitude fœtale; une sculpture, toute de sensualité, de confiance, tournée vers un bonheur extatique.

Mais il y a un autre sculpteur chez Berdal. Celui qui, héritier du cubisme, travaille sur des plans, ouvre sa sculpture à l’espace,  fait éclater l’œuvre à partir d’un centre. La sensualité débouche alors sur une recherche plastique plus élaborée.

Une théière, avec son mélange de formes féminines et de formes masculines, s’évide, trouée dans sa plénitude joufflue. L’artiste, se joue tout à coup du vide et du plein, du creux et du bombé, du manque…

 

Bibliographie : Berdal, sculptures, Editions Le Chardon, Saint-Dié, 1988