RÜHLE RÜTJER – Los Canteras

RÜHLE RÜTJER

Los Canteras

 

1989-1990

Huile sur toile, sable et terre

Annotée au dos « Los Canteras » 1989, Vincennes 1990 – N : 90/7

 

Hauteur : 200 cm       

Largeur : 328 cm

 

Cette œuvre porte le numéro 7.

Commencée en Espagne en 1989, elle fut terminée dans l’atelier à Vincennes en 1990. Malgré son numéro, elle n’appartient pas à une série.

Chaque peinture est unique. Celle-ci est liée à la thématique cosmique de l’alternance du Jour et de la Nuit (voir le catalogue Tag und Nacht, Erlangen 1991).

Ce tableau est empreint d’après Rühle de la lumière du sud.

 

 

DEMANDE D’INFORMATIONS

 

Retour aux contemporains

Catégorie :

Description

RÜHLE RÜTJER

Peintre expressionniste abstrait, tendance maniériste.

Son expérience andalouse lui a appris à rompre avec les techniques et les matériaux traditionnels de la peinture. Il s’est alors servi de ses doigts pour étaler la couleur ou utilise des matrices variées : portes, volets, fragments de bois, plus récemment des plaques de marbre et des troncs d’arbres coupés en largeur.

La matière de ses œuvres est griffée, brassée en tourbillon de couleur, rythmés de mouvements contraires d’où naissent dans de grands formats, des paysages ou du moins un sentiment de nature.

Extrait du Bénézit, dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999

 

Le musée d’art moderne du Centre Georges Pompidou possède en dépôt une œuvre achetée par les amis du musée en 1983 : peinture n°66, 1983, 202 x 259 cm.

 

 

Biographie

 

Né en 1939 à Dantzig en Pologne. Naturalisé français depuis 1987.

De 1995 à 1963, il est l’élève de Christian Klaiber, lui-même élève de Matisse et de Léger à Paris. Il étudie parallèlement l’histoire, la philosophie, l’histoire de l’art à l’Université d’Erlangen – Nuremberg.

Entre 1959 et 196 il fait des copies au musée de Nuremberg des œuvres de Konrad Witz, Rembrandt et Dürer.

Voyages en Italie, Scandinavie, Grèce, Angleterre, Autriche, Suisse, Espagne, Hollande et France.

 

De 1963 à 1966, il étudie à l’Académie des Beaux-Arts de Berlin-Ouest.

De 1966 à 1969, il habite dans la baie de Alpujarra en Andalousie.

Il peint des paysages dont l’inspiration lui vient de l’érosion, des volcans, des déserts…

Dans ses travaux, il joue avec des matériaux divers : terre, sable, paille…

 

Depuis 1975, il habite, travaille et peint à Paris.

En 1978, il voyage en Argentine.

En 1975, il acquière un second atelier à Alpujarra en Andalousie.

En 1984, il se mari avec Amina Nabil, originaire du Maroc de Meknes.

Il fait de fréquent séjours dans ce pays.

En 1992, naissance de son fils Najm-Nathan.

Depuis 1997, il travaille sur des livres peints en relation avec la poésie de Paul Celan et recherche les résonances entre la poésie et la peinture.